Angola: dos Santos arrête la politique en 2018

Le président angolais José Eduardo dos Santos, 73 ans, vient d’annoncer qu’il envisage de quitter la scène politique en 2018. Ceci mettrait fin à 38 ans de présidence avec la tenue des élections générales prévues pour août 2017. «En 2012, lors des élections générales, j’ai été élu président et j’ai juré de remplir, en vertu de la Constitution, un mandat de 5 ans qui s’achève en 2017. C’est ainsi que j’ai pris la décision de quitter la vie politique active en 2018», a déclaré José Eduardo dos Santos

L’annonce a été faite à Luanda, à l’ouverture de la 11ème réunion ordinaire du comité central du MPLA, le parti de la majorité au pouvoir, en prévision du congrès prévu au mois d’août 2016 pour désigner les candidats pour les échéances électorales de 2017.

Rappelons qu’Eduardo dos Santos a rejoint le mouvement anti-colonial en 1960, à 18 ans, et a été désigné en 1974 membre de la direction du MPLA. C’est depuis Septembre 1979, après la mort d’Agostino Neto, que l’intéressé a accédé à la tête de l’Angola succédant au premier président de ce pays après l’indépendance en 1975.

Devant 260 membres du Comité central du MPLA présents à la réunion, José Eduardo dos Santos a également critiqué «la mauvaise gestion des entreprises publiques», appelant à «la mobilisation des meilleurs cadres pour une bonne gouvernance». Ceci, alors que le pays est en proie à la crise liée à la baisse du prix du baril de pétrole et le régime en place, contesté notamment par des jeunes, est accusé de corruption et très critiqué pour sa mauvaise gestion.|Jossart Muanza (AEM)