Nzuzi Makambo : « Dans mon album, il y aura des duos que même mon idole Lutumba n’a jamais osés »

Le pourvoyeur en tubes de certaines stars de la musique congolaise va sortir de l’ombre et tenter sa chance en interprétant ses propres chansons. Mais lucide et exigeant sur la qualité, Nzuzi Makambo a choisi de s’appuyer sur des talents avérés et consacrés de la musique congolaise : l’album est dirigé par Luciana Demingongo tandis que Kiambukuta Josky, Malage De Lugendo, Elba, Luciana et la chanteuse Fayila poseront leur voix. Afriqu’Echos Magazine (AEM) revient sur ce projet déjà annoncé sur ses pages.

AFRIQU’ECHOS MAGAZINE (AEM) : N’avez-vous pas annoncé un peu trop tôt votre album dont on ne connaît pas grand-chose ?

NZUZI : Pas du tout, les choses évoluent conformément à un calendrier préalablement établi qui semble toujours tenir. Dix chansons sont prévues et cinq sont déjà enregistrées. Je peux d’ailleurs citer des chanteurs importants qui participent à sa réalisation : Josky Kiambukuta, Luciana de Mingongo, Elba top, Malange de Lungendo et Fayila. J’ai fait des duos qui vont surprendre, des duos auxquels même mon idole le poète Lutumba Simaro n’a jamais pensé. Je n’en dirai pas plus aujourd’hui.

AEM : Vous évoquez souvent le nom du poète Lutumba, vous revendiquez donc votre appartenance à l’école OK Jazz…

NZUZI : Effectivement. Je suis sur les traces de mon idole, Papa Lutumba Simaro pour qui j’ai beaucoup d’estime et que je respecte beaucoup. Je suis, en effet, de l’école OK Jazz, l’école de la rumba Odemba.

AEM : Ce n’est pas alors paradoxal d’avoir confié les arrangements de cet album à Luciana Demingongo qui se revendique, lui, de l’école Fiesta initiée par Grand Kallé et Tabu Ley ?

NZUZI : C’est effectivement Luciana Demingongo qui est le réalisateur de cet album et aussi l’arrangeur des textes et musiques. Sans discréditer les grands arrangeurs que l’on connaît, mon souhait est de travailler avec tout le monde afin d’acquérir plus d’expérience dans la musique congolaise. Je crois aussi que nul ne peut ignorer ou contester les qualités, les talents et l’expérience de Luciana Demingongo qui a prouvé qu’il peut jouer, composer et arranger dans plusieurs registres.

AEM : Vous n’avez pas évoqué les instrumentistes qui vous accompagnent…

NZUZI : Pour le moment, seul Caen Madoka est intervenu en jouant l’accompagnement pour permettre aux chanteurs de poser leurs voix. Ça a été ma préférence pour avancer au studio : la basse, le solo, le saxo et les claviers vont intervenir à la finition.

AEM : Quels artistes vous ont fortement inspiré et incité dans ce projet ?

NZUZI : Mon rêve était de faire ce que Papa Lutumba est en train de faire, et pour cet album c’est Luciana qui m’a encouragé à me lancer dans sa réalisation.

AEM : Comment s’est effectué le passage de parolier à chanteur ?

NZUZI : C’est juste une histoire de passion comme chez beaucoup de Congolais, j’ai la musique dans la peau.

AEM : Avant vous, la plupart des paroliers qui ont tenté l’aventure n’ont pas convaincu à l’instar de Colombani wa Senga, Modogo, Didier Milla Banjo, Benz pétrole, Pascal Pobha, Do Akongo…

NZUZI : J’ai beaucoup de respect envers tous les paroliers qui ont tenté l’aventure avant moi ; je sais que la musique est un vaste champ parsemé d’embûches. Je ne suis donc pas venu pour être le meilleur ni changer la musique, mais plutôt pour écrire ma page dans l’histoire de la musique congolaise.

AEM : Vous êtes optimiste ?

NZUZI : Je dirais à tous les mélomanes qui aiment la bonne musique – enfants, jeunes, papas, mamans et même les personnes âgées- que chacun y trouvera son compte. Je suis sûr de moi et je bosse dur pour cela, avec des professionnels. J’écris de bons textes, l’objectif étant de ne pas les décevoir. Même si, dans la vie, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve, je dirais pour paraphraser Luciana Demingongo dans sa chanson Princesse Julia à l’époque de Nouvelle génération : « Boseka ngai te naz’omeka » (Soyez indulgents, je ne fais que tenter ma chance) !| Propos recueillis par Jossart Muanza (AEM)

[1]

Site officiel : www.nzuzimakambo.com

Notes:
[1] Contacts Nzuzi Makambo : France : 0033 623 19 30 65 – RDC : 00243 81 50 96 890 – E-mail : nzuzi-makambo@hotmail.fr