Angola : les enfants de dos Santos acceptent le rapatriement de son corps… après les élections

Fin du bras de fer  entre les autorités angolaises et la famille dos Santos : les enfants de l’ancien président acceptent finalement que le corps de leur père soit rapatrié vers l’Angola pour y être inhumé, mais seulement après la tenue des élections générales du 24 août prochain. Dans un courrier adressé à l’actuel président angolais João Lourenço, rendue publique mardi, la famille exprime « une profonde gratitude au peuple angolais » tout en demandant le respect des traditions africaines qui imposent d’observer un temps de deuil.

Les cinq enfants signataires de cette lettre, Isabel dos Santos, José Filomeno dos Santos Zenú, Welwitschia Tchizé dos Santos, Joess dos Santos et José Eduardo Paulino dos Santos Coreon Dú, demandent qu’un mausolée soit construit pour accueillir la dépouille de leur père.

L’occasion faisant le larron, les orphelins dos Santos, dont certains sont sous le coup des poursuites pour corruption, demandent également à « ne pas être pris pour cible » après les obsèques.

Pour rappel, depuis le décès de l’ex-président angolais le 8 juillet dernier, la famille s’opposait à des obsèques sous les auspices des autorités angolaises qu’ils accusaient de « tentative de récupération politique » à l’approche des scrutins du 24 août 2022. Les enfants dos Santos faisaient également état d’une volonté de leur père qui leur aurait confié son désir d’être enterré en Espagne où il était en séjour médical avant sa mort le 8 juillet 2022, à l’âge de 79 ans, après 38 ans à la tête du pays.|Jossart Muanza (AEM)